C'était il y a un peu moins d'un an. On rencontrait Angèle une première fois, dans les loges de Forest National. Plus excitée que vraiment stressée, la jeune femme devait monter quelques heures plus tard sur la mythique scène bruxelloise, en première partie de Damso. À l'époque, elle n'avait pas encore sorti le moindre morceau. Soit. Cela ne l'empêchait pas de faire déjà sensation. Couvertures de magazine, début de buzz à Paris et une première date de concert "officielle" à la Rotonde du Botanique, affichant rapidement sold out. Le décollage était amorcé. Depuis, la fusée Angèle a définitivement décollé. Ticket French pop du moment, on l'a vue partout ces derniers mois: en festivals (de Couleur Café à Rock Werchter), à la radio, à la télé (pour qu'elle puisse participer au plateau de la Fête de la musique, France 2 lui affrétera même un jet privé), sur les sites Web à fort taux de clics, ou sur les écrans publicitaires du métro, etc. C'est l'emballement, le vrai.
...