Mugwump - Little Middle Grinder

Alors que son deuxième album, le très convaincant Drape, était l'occasion pour Geoffroy Mugwump de fricoter avec un live band et d'emprunter des chemins indie/new wave, la sortie sous forme de single du titre Little Middle Grinder (son clip urbain et léché est à voir ci-dessus) est l'occasion pour lui de retourner en terrains connus techno/disco. Le titre sort effectivement accompagné de trois remix (à écouter ici), dont deux concoctés par Mugwump himself, dans des univers très variés.

Prochains concerts: le 15/11 au Magasin 4 (Bruxelles), le 14/12 au Democrazy (Gent).

Monolithe Noir - By Twos

Antoine Pasqualini a beau être batteur de formation (on le croise derrière les fûts notamment chez Fabiola, qui viennent de sortir un premier album), il sait également y faire derrière ses synthés modulaires. Découvert au Concours Circuit il y a deux ans, il a depuis sorti un très... sombre premier album, Le son grave, et s'apprête à lui donner une suite avec un EP à paraître le 18 janvier chez Kowtow Records. En voici le premier extrait, un morceau chanté par Peter Broderick (Efterklang).

Prochains concerts: le 23/11 à la Maison des Musiques (Bruxelles), le 29/11 au Cinéma des cinéastes (Paris).

Annabel Lee - Hi Hi Hi

Le premier EP d'Annabel Lee, Wallflower, aussi qualitatif soit-il, avait vite fait de sonner à nos oreilles comme une version féminine de Mountain Bike: forcément, le split du groupe garage bruxellois était encore tout frais, et la patte de leur guitariste commun se faisait sérieusement sentir. Aujourd'hui, après une escapade en solo de sa chanteuse (Little Sad and Not so Sad Songs), le groupe a affiné la recette s'apprête à revenir en force avec une nouvelle plaque dont Hi Hi Hi est le deuxième extrait: ça sonne plus fun/90's que jamais. Sans doute pas pour rien qu'Annabel Lee se retrouve à l'affiche du prochain Sonic City "curated by" Courtney Barnett herself...

Prochains concerts: le 10/11 au Sonic City (Kortrijk), le 1/12 à La Zone (Liège).

Mathilde Fernandez - Oubliette

Quand on l'a découverte il y a quelques années au détour d'un Parcours Francofaune pas piqué des vers, on a été tellement estomaqué par la performance de Mathilde Fernandez qu'on n'a pas trop su qu'en penser. Il faut dire que son chant, à situer quelque part entre le lyrique et Kate Bush a de quoi désorienter. Mais une fois plongé dedans, on vous assure: c'est de la bonne. Aperçue aussi chez La Femme (elle assure les choeurs d'Où va le monde aux côtés de Clara Luciani), Mathilde Fernandez vient de sortir un deuxième EP, Hyperstition, ouvert par le titre Oubliette qui a droit ici à un clip très léché, à l'esthétique gothique/fétichiste.

Prochain concert: le 10/11, showcase sur inscription (Bruxelles)