On ne se fait pas d'illusion, ce nouveau coup de tocsin ne va pas inverser la tendance. "Les faits, rien que les faits", qu'ils soient servis ad nauseam dans les médias ou avec plus ou moins de recul dans les documentaires, ne suffisent plus depuis longtemps à infléchir les comportements et les politiques, sinon cela ferait un bail que l'humanité aurait pris son sort climatique en main. Les faits pas plus que la fiction d'ailleurs, pourtant très perméable aux micro-drames qui se jouent à l'autre bout de la chaîne alimentaire. Songeons simplement à
...