"C'est un roman. Vous saurez en janvier", a confié sur la radio Europe 1 l'auteur qui n'avait plus écrit de roman depuis 2015, préférant se consacrer à la poésie et à la photographie. Il avait été l'écrivain qui avait le plus vendu sur l'année 2015.

Monstre froid, cynique et provocateur pour les uns, prophète génial pour les autres, Houellebecq, 60 ou 62 ans selon les sources, est l'un des auteurs français les plus traduits à l'étranger.

L'auteur des Particules élémentaires a estimé que ses romans peuvent "changer la vie des gens s'ils décident d'un coup que ce monde leur est insupportable". "Mes livres peuvent rendre inaptes à la vie", a-t-il mis en garde sur Europe 1 avant d'ajouter: "je ne vais pas m'en excuser, car j'ai eu ça, moi aussi, avec des livres comme Les fleurs du mal, ou ceux de Dostoïevski". "C'est une responsabilité lourde d'écrire des livres et je ne veux m'y soustraire. C'est une activité sérieuse", a-t-il dit.