Deux films-événements, signés d'auteurs belges, encadrent la programmation, à savoir Girl, de Lukas Dhont, Caméra d'or à Cannes et unanimement plébiscité depuis, et Beautiful Boy, le premier long métrage américain de Felix Van Groeningen (Broken Circle Breakdown). La suite du programme tient, pour bonne part, du best of de la production cinématographique de l'année, proposée en avant-première nationale. Parmi les treize films en compétition, plusieurs ont ainsi fait l'actualité sur la Croisette (Cold War de Pawel Pawlikowski, The Wild Pear Tree de Nuri Bilge Ceylan mais aussi Wildlife de Paul Dano), à Berlin (Utoya 22 de Eric Poppe) ou à Venise (The Favourite de Yorgos Lanthimos). Un constat valable également pour les séances de gala, avec Capharnaüm de Nadine Labaki, Transit de Christian Petzold, First Man de Damien Chazelle, The Shoplifters d'Hirokazu Kore-eda, The Sisters Brothers de Jacques Audiard ou encore Leto de Kirill Serebrennikov. Soit un panorama alléchant que complète encore Voyage à Yoshino, inédit de Naomi Kawase avec Juliette Binoche, que l'on retrouve par ailleurs dans High Life aux côtés de Robert Pattinson, le temps d'un étrange trip SF signé Claire Denis. La section Global Cinema salue pour sa part les cinéastes émergents, avec par exemple Long Day's Journey Into Night de Bi Gan ou Gräns d'Ali Abassi, le festival proposant encore un focus sur le cinéma hongrois, des documentaires sur des artistes, du chef-opérateur Robby Müller (Living the Light) à la styliste Vivienne Westwood (Westwood: Punk, Icon, Activist), et l'on en passe... Sans oublier les traditionnels World Soundtrack Awards, avec cette année Carter Burwell, le compositeur attitré des frères Coen, pour invité exceptionnel...

Film Fest Gent. Du 9 au 19 octobre. www.filmfestival.be