David Oelhoffen est ce qu'il convient d'appeler un réalisateur peu prolifique. Deux longs métrages, à peine, dans la douzaine d'années qui ont précédé
...