Quartier du cimetière d'Ixelles, un lundi soir de janvier. Une fois franchie la grande porte du Kings of Comedy Club, puis le sas garni de velours noir et de canapés, puis encore le cordon rouge qui délimite la frontière entre ceux qui en sont et ceux qui n'en sont pas, on trouve autour d'une table haute Guillermo Guiz en pleine conversation avec Elie Semoun. "Et celle avec le djihadiste, tu en as pensé quoi?" "Et celui-là, c'était drôle? Je le garde?" Il est 22 heures. Le public de la carte blanche de 20 heures met doucement les voiles tandis que celui de 22h30 commence déjà à s'amasser dans l'entrée. Son cahier de notes devant les yeux, Semoun est en demande de conseils de la part de Guiz sur sa première prestation de la soirée.
...