C'est de plus en plus clair: nous sommes entrés dans l'ère post-#MeToo. On savait que le chorégraphe bruxellois Thierry Smits avait des penchants pour le féminisme depuis le solo
...