Environ 130 d'entre eux seront mobilisés chaque jour du festival sous la direction du directeur médical le Dr Todorov. Trois ambulances (dont une de réanimation), un smur et un véhicule de type 4x4 (accès camping) seront en stand-by. Un poste de coordination "Croix-Rouge" sera mis en fonction ainsi qu'un poste de commandement multidisciplinaire avec les autres disciplines de secours.

Cette année, le lieu du festival, qui en est à sa 30 édition, est différent. Le QG Croix-Rouge sera installé dans le Hall des Sports d'Elouges, ainsi que le poste médical chirurgical. Ce véritable hôpital de campagne sera actif 24h sur 24 dès 9h00 le mercredi 11 juillet et ce jusqu'au lundi 16 juillet 18h00. L'espace comprendra également une salle de repos et l'intendance Croix-Rouge.

Un second poste médical sera implanté sur le site des "Eoliennes" dès ce mardi, entre le camping et le site des concerts, et sera également opérationnel non stop à partir de mercredi. Trois à dix équipes d'intervention seront réparties sur tout le terrain, selon les mouvements du public et/ou en fonction des différentes activités. Des équipes psycho-sociales seront également présentes sur le site "Eoliennes" 24h sur 24 pour accompagner les proches des victimes et les équipes Croix-Rouge en cas de besoin.

En coulisses, un véritable petit village secours se déploiera dès le mardi soir, avec ses dortoirs, son réfectoire, sa cuisine mobile, ses douches de campagne. Les secouristes vont y vivre 6 jours (et nuits) durant. Le "resto Croix-Rouge" servira près de 2.000 repas, matin, midi, soir et durant la nuit, soit 900 kg de subsistance pour nourrir les secouristes mobilisés mais également les pompiers et le personnel médical.