Et soudain, le couac. Le dérapage dans la dernière ligne droite. Dimanche soir, aux Ardentes, le grain de sable s'appelait Migos. Alors que le paquebot liégeois avait traversé tout le week-end sans encombres, voilà que les rappeurs superstars venaient mettre le souk dans l'organisation. Prévisible ? Le fait est qu'à l'heure de monter sur scène, le jet privé du trio bling bling venait à peine d'atterrir sur le tarmac de Bierset... A ce stade-là, une tuile n'arrive jamais seule : alors qu'on s'agite en coulisses, sur la grande scène, Skepta est en train d'en perdre son grime. Une histoire de karma certainement : programmé juste avant la tête d'affiche Massive Attack, le Londonien est à la peine, trébuche, tergiverse, quitte la scène, revien...