Originaire de Bretagne, Fentaye Flaux est venue à Bruxelles pour intégrer l'école de photographie du ESA 75. Elle utilise l'appareil photographique comme moyen pour aller à la rencontre de l'inattendu comme du quotidien.

Lors de la première année dans la capitale belge, elle a arpenté les bars du quartier des Marolles pour aller discuter avec ses habitants qui se voient petit à petit expulser de leur quartier à cause de la gentrification.

Pour son sujet de fin d'étude, elle va retourner dans son pays d'origine, l'Ethiopie.

Ici, pour sa carte blanche, elle donne sa vision du festival Les Ardentes qui a lieu à Liège. Pendant quatre jours, elle s'est baladé entre différents groupes et différents espaces (VIP, etc..) Les festivals sont des lieux où tout est presque permis mais jusqu'à quel prix?