Jazz Middleheim

Anvers, 9 au 12 août 2018, https://jazzmiddelheim.be/fr

Nouvelle édition pour le festival qui promeut le jazz pour tous les publics à Anvers. Pour le cru 2018, la programmation s'en va chercher de tous les côtés, de l'urbain au jazz pur en passant par des accents plus populaires. Jeudi, le saxophoniste américain Kamasi Washington, ayant collaboré avec de grands noms de la musique urbaine outre-Atlantique, inaugurait le festival. D'ailleurs, le hip-hop n'était décidément pas bien loin puisque Black Star, avec Yasiin Bey et Talib Kweli, ont été de la partie. Ce vendredi, ce sera au tour de l'artiste belge Melanie De Biasio d'émerveiller le public au coeur du parc Den Brandt. Ensuite, le week-end laissera place à des artistes plus "grand public" puisque Selah Sue et Ben l'Oncle Soul interprèteront les titres liés à la compilation Jazz Loves Disney.

Afro-C

Bredene, 10 et 11 août 2018, http://www.afrocaribbean.be/

Pour ceux qui sont plutôt sensibles aux sonorités africaines, le festival Afro-C se tiendra à Bredene les 10 et 11 août prochain. Ky-Mani Marley, tête d'affiche (et accessoirement fils de Bob Marley) s'y produira vendredi tard dans la soirée. Si le vendredi s'avère uniquement concentré sur les performances d'artistes sur plateau, le festival sera scindé en trois parties le samedi: la scène avec les autres têtes d'affiche de l'évènement, le chapiteau et le jardin avec principalement de la musique instrumentale.

We Can Dance

Zeebrugge, 11 et 12 août 2018, https://www.wecandance.be/

Un festival à la mer avec de la musique exclusivement électronique, c'est ce que propose la sixième édition du We Can Dance à Zeebrugge ce week-end. Au programme: pas moins de 13 heures de live entre 12h et 1h du matin. Autrement dit, autant de temps pour faire la fête. Toute la scène underground en matière d'électro sera présente: &ME B2B Adam Port, Yokoo ou encore Full Crate... Grâce à ses nombreux partenaires, l'évènement sera capable de produire cinq ambiances sonores différentes à l'instar du Bloody Louis, la célèbre boîte de nuit bruxelloise.

Bruxelles-Les-Bains

à la place Sainctelette, près du Canal de Bruxelles, du 10 au 12 août 2018, http://www.bruxelleslesbains.be/

Clap de fin pour Bruxelles-Les-Bains! En effet, l'édition 2018 de l'évènement estival de la ville de Bruxelles s'achèvera ce dimanche 12 août. Ce qui signifie également la fin de Let It Beach Festival, le penchant musical de Bruxelles-Les-Bains qui fait la part belle aux artistes bruxellois comme le groupe électro Honey Poney ou encore Tmb The Beatmaker qui clôturent l'évènement ce week-end. Même son de cloche pour les projections cinématographiques au Cinéma Galeries qui organise également ses dernières projections.

Apertum

exposition au Square Camille Paulsen à Bruxelles, à voir jusqu'au 4 novembre 2018, http://www.monumento.brussels/

Bruxelles ne cessera jamais de surprendre. À l'image d'Apertum, exposition en plein air totalement inattendue. On la doit à Monumento, un projet global dédié à l'art monumental in situ et au land art développé par Artesio. Artesio? Oui, cette structure privée chargée de développer et de promouvoir des activités et des projets artistiques. Dans un quartier d'Anderlecht où la vie semble s'écouler paisiblement derrière les persiennes, on tombe sur ce parc privé accessible tous les jours entre 11 et 18h. La localisation est inédite, quelque part entre le Ring que l'on entend vrombir, le Westland Shopping et l'une ou l'autre de ces tours d'habitation que les années 70 ont laissé en héritage. D'un tel contexte, on n'attend rien... Pourtant, Apertum agit comme un sas de décompression, une parenthèse méditative. Tous les sens sont mis à contribution, depuis les pieds chatouillés par le joli gazon anglais jusqu'aux oreilles qui s'émeuvent du frêle grincement des Girouettes de Pol Bury. Mais il y a aussi d'autres oeuvres, nombreuses, signées par Wouter Mulier, Rainer Gross, Charlotte Marchal et même Bernar Venet. Tout cela s'offre au doigt et à l'oeil en libre-service. Lors de notre visite, c'est à peine si l'on a croisé une caméra de surveillance. Du coup, c'est un grand sentiment de liberté qui se dégage. On s'émeut de voir ainsi les formes se mêler à la vie. Difficile de résister à l'envie de se poser pour un long moment. Cela vaut la peine car le petit espace vert révèle sa richesse aux bénédictins: des pièces que l'on n'avait pas vues -ce grand mur orné de points noirs qui ne livre sa signification qu'à celui qui lit le braille-, ainsi qu'une impressionnante ménagerie -perruches à collier et lapins paresseux. Sans oublier, cette oeuvre étrange -en est-ce une?- qui n'est pas créditée, à savoir des troncs d'arbres étrangement agencés. Non, décidément, tout cela ne saurait être le fruit du hasard. (M.V)

Dependencies d'Hana Mileti

exposition au centre d'art comtemporain Wiels à Bruxelles, à voir jusqu'à ce dimanche, www.wiels.org

Derniers moments pour découvrir l'exposition d'Hana Mileti intitulée Dependencies, actuellement au centre d'art contemporain Wiels à Bruxelles. Cette artiste s'intéresse globalement au rôle de la propreté et du soin dans notre société occidentale. Originaire de Croatie, Hana Mileti a obtenu le Bozar Prize en 2015 et a été résidente au Jan van Eyck Academie à Maastricht un an auparavant. Pour découvrir un aperçu de son travail, jetez un coup oeil sur son compte Instagram.

Sélection cinéma de la semaine

Fleuve Noir ***

3 Faces ****

My Lady (The Children Act) ***

A Casa Tutti Bene ***

Mostefa Mostefaoui