Trois minutes de vidéo ont suffi à effacer 30 ans d'Histoire. Le 20 octobre dernier, Nintendo officialisait sa Switch sur YouTube. L'air de rien, la console attendue en mars 2017 tirait un trait définitif sur un empire mobile patiemment érigé pendant plusieurs générations de consoles portables made in Kyoto. Game & Watch, Game Boy et plus récemment 3DS: qu'on se le dise, la ligne du temps des nomades du plombier moustachu s'arrête très probablement en 2016. Scénario promo? La Switch permet de courir avec Zelda dans son salon, sur grand écran. En retirant la console de son socle, l'aventure se poursuit ensuite sans transition, dans le bus ou au parc. Sortir, à l'avenir, une nouvelle machine exclusivement mobile reviendrait donc à un double emploi inutile pour la firme de Kyoto.
...