Au cours de sa carrière prolifique, le "maitre incontesté du réalisme en bande dessiné", selon les éditions Le Lombard, a publié une septantaine d'oeuvres, dont les séries à succès XIII, Bob Morane et Marshal Blueberry.

William Vance, de son vrai nom William Van Cutsem, est né le 8 septembre 1935 à Anderlecht. C'est dans la capitale belge qu'il a aiguisé son trait, en suivant les cours de l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Après un bref passage dans le secteur de la publicité, le talentueux dessinateur s'ancre fermement dans la bande dessinée pour conter les aventures de nombreux héros masculins, les premiers étant publiés dans le Journal de Tintin.

Dans un premier temps Howard Flynn, officier de la marine britannique, prendra forme (1966-1969), suivi de Ringo (1967-1978), évoluant dans un univers de Western. Vient alors Bruno Brazil, baroudeur solitaire dont les aventures dans les milieux du renseignement et du contre-espionnage américain s'étaleront sur une dizaine de volumes de 1969 à 1995. Parallèlement, William Vance donne aussi corps à Bob Morane, aventurier-espion français, dans une série déjà bien établie et scénarisée par le romancier belge Henri Vernes.

La rencontre avec le scénariste Jean Van Hamme sera décisive dans la carrière du dessinateur avec la naissance de la série XIII en 1984, fruit de leur collaboration harmonieuse 23 ans durant. Ils ont ensemble tenu en haleine des milliers de lecteurs avides d'assister à la quête d'identité du ténébreux héros amnésique. Dans les planches du premier album, Le Jour du soleil noir, un mystérieux XIII tatoué sur le torse du personnage principal s'avère être le seul indice du passé de l'inconnu. La trame des aventures sera liée au complot auquel le nombre fait référence, aux souvenirs du héros attachant et à sa traque. L'univers de cette série d'action, à mi-chemin entre histoire et fiction, mêle les références à des régimes contemporains, comme les États-Unis.

Le thriller décliné en BD connaitra un succès populaire au cours des années 90, publié dans plus de 20 pays. Les aventures ont été adaptées en deux séries télé, en 2008 puis en 2011. En 2015, une planche originale de William Vance issue de l'album Lâchez les chiens (2002) a été vendue à près de 20.000 euros, confirmant que XIII s'est hissé comme classique du 9e art.

Petra, l'épouse de William Vance, a assisté le dessinateur en tant que coloriste sur les 18 volumes de XIII réalisés en collaboration avec Jean Van Hamme. Dans le premier cycle, la seule exception à ce trio sera l'album La version irlandaise, dessinée par Jean Giraud en 2007. Le second cycle de la série populaire sera ensuite orchestré par le scénariste Yves Sente et le dessinateur Youri Jigounov, à partir de 2011.

En parallèle à cette série à succès, William Vance a aussi façonné les traits d'autres héros comme Ramiro, jeune espagnol évoluant au XIIIe siècle (1974-1989), ou Blueberry, officier de l'armée américaine après la Guerre de Sécession (1991-1992).

Le dessinateur a reçu en 2009 le titre de "citoyen d'honneur" de la Ville de Bruxelles en reconnaissance de "sa qualité de dessinateur bruxellois de bandes dessinées de réputation internationale".

En 2010, William Vance a annoncé son retrait de la scène artistique, contraint de ranger ses crayons en raison de la maladie de Parkinson dont il est atteint. Le dessinateur s'établit alors à Santander dans le nord de l'Espagne, pays d'origine de son épouse.