[Critique ciné] Troisièmes noces, inégal mais touchant

Bouli Lanners est magnifique en veuf homosexuel et inconsolable, se dirigeant sans enthousiasme vers un mariage blanc avec une jeune Africaine (Rachel Mwanza, épatante) qu'une de ses connaissances "emploie", avec à la clé une somme qui lui permettra de garder sa maison. Chemin faisant, Tamara fera revenir le soleil dans la vie de Martin... Autour d'un comédien en état de grâce, dans les accents tragiques comme dans la drôlerie, David Lambert (Hors les murs, Je suis à toi) alterne sensibilité profonde, humour mordant et passages trop démonstratifs. Entre thématiques homosexuelle et migratoire, un film inégal mais assurément touchant.

De David Lambert. Avec Bouli Lanners, Rachel Mwanza, Eric Kabongo. 1h38. Sortie: 13/06. ***